Elle n’aime pas la sodomie.

Chaque fois qu’elle fréquente un amant, elle lui refuse la sodomie, l’abandonnant ainsi à une frustration certaine. Elle est dominatrice en amour et supporte pas la souffrance . Elle se rend régulièrement dans le même club pour y lever des types pour une nuit. Un beau brun ténébreux sera sa proie pour une nuit. Elle le sait à l’avance. L’entraînant d’abord aux toilettes pour une fellation, elle est certaine qu’il la suivra jusqu’à son appartement. Son étreinte est sensuelle, il la fait grimper au plafond plusieurs fois dans la nuit. Et lorsqu’il la sodomise, elle ne s’en rend même pas compte car il attend que son orgasme éclose pour la pénétrer. Ce à quoi elle ne s’attendait pas arrive, elle tombe éperdument amoureuse de lui. Mais le bel étalon est aussi volage qu’elle. Il ne souhaite la revoir uniquement lorsqu’il le souhaite, et la laisse se morfondre en peignoir dans son canapé comme une adolescente qui espère près du téléphone.